Plombier: Quoi faire en cas de fuite majeure?

Difficile de réagir avec sang froid lorsqu’on subit un dégât des eaux à son domicile. Nous l’avons déjà connu et connaissons les bonnes pratiques pour éviter des dommages conséquents. Voici quoi faire en cas de fuite majeure !

Arrêtez le courant et canalisez l’eau

Dans un premier temps, coupez l’électricité dans votre logement. Les projections d’eau sont en effet susceptibles d’engendrer des dégâts conséquents sur vos meubles et vos appareils électroménagers. C’est la première action à accomplir pour éviter une électrocution ou un court-circuit. Nous vous invitons aussi à ouvrir vos fenêtres pour accélérer le séchage et mettre en hauteur tous vos objets de valeur. Dans un deuxième temps, vous allez devoir arrêter cette dispersion d’eau dans votre habitation. Enroulez une serpillère précisément à l’endroit où se trouve la fuite. Vous serez ainsi capable de récupérer l’eau dans un seau, une bassine ou un grand sac poubelle. Vous n’avez pas colmaté la fuite mais évité tout au moins d’inonder tout votre appartement ou votre maison.

Coupez l’eau

Le repérage du robinet général d’arrivée d’eau constitue la troisième action à effectuer en cas de fuite majeur. Il est fort probable qu’il soit situé à côté du compteur d’eau à l’intérieur de votre appartement. Vous résidez dans une habitation individuelle ? Cet élément est quelques fois à l’extérieur du logement, enterré dans un regard en béton, dissimulé sous un couvercle. Bien souvent, on le trouve à l’intérieur de la maison, dans les toilettes ou sous l’évier dans la cuisine. Une fois que vous l’avez localisé, tournez dans le sens des aiguilles d’une montre pour couper l’arrivée générale d’eau. Si vous connaissez d’ores et déjà l’équipement responsable de la fuite dans votre logement, vous pouvez par exemple couper l’eau avec le quart de tour de la chasse d’eau de vos toilettes ou le système d’arrêt du chauffe eau.

Le choix d’un plombier en cas de fuite

Tuyau ancien qui a fini par rompre, siphon engorgé ou encore joint défectueux : un dégât des eaux peut être par provoqué par des facteurs divers et variés. Dans tous les cas, vous allez devoir faire appel à un professionnel de la plomberie. Nous avons plusieurs conseils à vous donner pour déterminer le spécialiste le plus à même d’intervenir à votre domicile. Il doit disposer d’une part de la licence de la Régie du Bâtiment du Québec. Selon les travaux qu’il exécute, ce professionnel est aussi membre de la CMMTQ (Corporation des maîtres mécaniciens en tuyauterie du Québec). Un plombier de confiance a nécessairement une assurance responsabilité. Vos propres assurances ne peuvent pas couvrir les accidents qui surviennent lors de son intervention. Au téléphone, questionnez le prestataire sur ses garanties ! Elles varient de 1 à 5 ans selon le type de services et de travaux réalisés.

La facture : une assurance indispensable

Vous devez forcément posséder une facture à l’issue de son intervention. Elle constitue une preuve de l’exécution des travaux et demeure une assurance pour vous retourner contre votre plombier en cas de problème. L’expérience du professionnel à qui vous faites appel conditionne aussi dans une certaine mesure sa capacité à colmater la fuite d’eau et pérenniser vos installations. N’hésitez pas à le questionner sur les matériaux de plomberie et leur durabilité. Une solution intéressante pour évaluer ses connaissances et ses compétences dans le domaine. Un professionnel de confiance porte des équipements de sécurité et fait en sorte de protéger les sols et le mobilier avant de débuter sa prestation. Un autre critère est susceptible de vous aider à sélectionner tel ou tel professionnel, celui des considérations environnementales. Certains plombiers essaient de réduire leur empreinte écologique en recyclant un maximum de matériaux, interrogez les à ce sujet !