Les joueurs pro en roulette en ligne

Les joueurs professionnels de roulette ne bénéficient pas de la même popularité que les champions de Poker. Cependant, certains d’entre eux parviennent à faire parler d’eux en décrochant le jackpot une fois ou à plusieurs reprises. L’allemand Christian Kaisan en est la plus belle illustration ! Originaire de Leipzig, cet homme a réussi à accumuler de très gros gains dans les casinos du monde entier. Peut-on s’inspirer de son parcours pour développer son savoir-faire et augmenter ses chances au jeu de la roulette en ligne ?

Le joueur professionnel interdit de casino et les génies du Ritz Club de Londres

Christian Kaisan n’a bien évidemment pas révélé de méthode infaillible pour gagner à ce jeu de hasard populaire aux 4 coins de la planète. Toutefois, cet homme possède peut être une particularité qui lui permet de déterminer les endroits sur la table de jeu où la bille est susceptible de s’arrêter. Des talents de médium ? On écarte cette hypothèse et on se concentre sur ses affirmations. Il déclare pouvoir visualiser la bille et être capable d’estimer sa vitesse par rapport à celle de la roulette. Le joueur allemand précise sa démarche : il observe attentivement le cylindre et attend que la bille fasse 3 tours pour imaginer dans quelle case elle va tomber et s’arrêter. Pouvoir ou supercherie : difficile d’avoir une opinion tranchée ! Les casinos dans lesquels il a remportés de belles sommes d’argent ne sont jamais arrivés à prouver qu’il détournait les règles de jeu et se servait d’un moyen illégal pour contrer le phénomène des probabilités. Mais redoutant de perdre trop d’argent à cause de ce joueur hors norme, des établissements ont tout de même choisi de lui interdire l’accès aux machines à sous et à toutes les formes de jeu.

Une méthode qui n’est pas sans rappeler l’histoire des 3 parieurs du Ritz Club de Londres. Ils avaient fait les titres de la presse en décrochant deux soirs consécutifs le jackpot pour un montant total avoisinant un million et demi d’euros. Ces trois hommes se sont en fait aidés d’une technologie pour prédire l’endroit où aller tomber la bille sur le cylindre. Il s’agissait plus précisément d’un laser capable d’identifier une partie de la roulette occupant 6 numéros. Un logiciel calculait la zone en prenant en considération la vitesse de rotation de la roue comme celle de la bille. Le casino londonien n’a pas pu les poursuivre en justice pour la simple et bonne raison que le règlement de l’époque n’interdisait pas l’usage de ce type de technologie.

Se passionner pour la roulette en ligne et être audacieux

Ces histoires suscitent l’intérêt de nombreux internautes à s’essayer à la roulette en ligne. Certes, il n’y a pas de méthode miracle pour gagner à ce jeu de hasard, ou alors nous ne la connaissons pas à l’heure où nous écrivons ces lignes. Pourtant, les personnes qui se passionnent pour la roulette adoptent des pratiques qui augmentent leurs probabilités de gain. La première démarche consiste à s’informer sur les règles et les différents types de paris proposés. Initiez-vous dans un premier temps à ce jeu au casino puis tentez votre chance en ligne ! Nous vous encourageons par ailleurs à décortiquer les techniques dont se servent les joueurs professionnels à l’instar de la méthode d’Alembert. Et sans aucun doute le conseil le plus important : ne misez pas de sommes d’argent quand vous n’êtes pas dans un état d’esprit positif, la frustration et le jeu font rarement bon ménage.

Vous aimeriez faire partie des grands joueurs professionnels en roulette en ligne ? Le succès de certains participants peut être une inspiration pour vos prochaines parties ! Ashley Revell a par exemple doublé ses gains à l’Hôtel Plaza situé à Las Vegas en 2004 en misant sur le rouge. L’originalité de cette anecdote réside dans sa mise astronomique…de 136 000 dollars, qui lui a permis de recevoir de la part de l’établissement la bagatelle de 272 000 dollars. Encore plus ambitieux, Gonzalo Garcia-Pelayo avait développé un programme informatique capable de classer les numéros les plus fréquents et surtout de localiser les roues biaisées. Une technique qui lui permis de repartir de la capitale madrilène avec l’équivalent de 600 000 euros dans les années 90.