Plombier: Quoi faire en cas de fuite majeure?

Difficile de réagir avec sang froid lorsqu’on subit un dégât des eaux à son domicile. Nous l’avons déjà connu et connaissons les bonnes pratiques pour éviter des dommages conséquents. Voici quoi faire en cas de fuite majeure !

Arrêtez le courant et canalisez l’eau

Dans un premier temps, coupez l’électricité dans votre logement. Les projections d’eau sont en effet susceptibles d’engendrer des dégâts conséquents sur vos meubles et vos appareils électroménagers. C’est la première action à accomplir pour éviter une électrocution ou un court-circuit. Nous vous invitons aussi à ouvrir vos fenêtres pour accélérer le séchage et mettre en hauteur tous vos objets de valeur. Dans un deuxième temps, vous allez devoir arrêter cette dispersion d’eau dans votre habitation. Enroulez une serpillère précisément à l’endroit où se trouve la fuite. Vous serez ainsi capable de récupérer l’eau dans un seau, une bassine ou un grand sac poubelle. Vous n’avez pas colmaté la fuite mais évité tout au moins d’inonder tout votre appartement ou votre maison.

Coupez l’eau

Le repérage du robinet général d’arrivée d’eau constitue la troisième action à effectuer en cas de fuite majeur. Il est fort probable qu’il soit situé à côté du compteur d’eau à l’intérieur de votre appartement. Vous résidez dans une habitation individuelle ? Cet élément est quelques fois à l’extérieur du logement, enterré dans un regard en béton, dissimulé sous un couvercle. Bien souvent, on le trouve à l’intérieur de la maison, dans les toilettes ou sous l’évier dans la cuisine. Une fois que vous l’avez localisé, tournez dans le sens des aiguilles d’une montre pour couper l’arrivée générale d’eau. Si vous connaissez d’ores et déjà l’équipement responsable de la fuite dans votre logement, vous pouvez par exemple couper l’eau avec le quart de tour de la chasse d’eau de vos toilettes ou le système d’arrêt du chauffe eau.

Le choix d’un plombier en cas de fuite

Tuyau ancien qui a fini par rompre, siphon engorgé ou encore joint défectueux : un dégât des eaux peut être par provoqué par des facteurs divers et variés. Dans tous les cas, vous allez devoir faire appel à un professionnel de la plomberie. Nous avons plusieurs conseils à vous donner pour déterminer le spécialiste le plus à même d’intervenir à votre domicile. Il doit disposer d’une part de la licence de la Régie du Bâtiment du Québec. Selon les travaux qu’il exécute, ce professionnel est aussi membre de la CMMTQ (Corporation des maîtres mécaniciens en tuyauterie du Québec). Un plombier de confiance a nécessairement une assurance responsabilité. Vos propres assurances ne peuvent pas couvrir les accidents qui surviennent lors de son intervention. Au téléphone, questionnez le prestataire sur ses garanties ! Elles varient de 1 à 5 ans selon le type de services et de travaux réalisés.

La facture : une assurance indispensable

Vous devez forcément posséder une facture à l’issue de son intervention. Elle constitue une preuve de l’exécution des travaux et demeure une assurance pour vous retourner contre votre plombier en cas de problème. L’expérience du professionnel à qui vous faites appel conditionne aussi dans une certaine mesure sa capacité à colmater la fuite d’eau et pérenniser vos installations. N’hésitez pas à le questionner sur les matériaux de plomberie et leur durabilité. Une solution intéressante pour évaluer ses connaissances et ses compétences dans le domaine. Un professionnel de confiance porte des équipements de sécurité et fait en sorte de protéger les sols et le mobilier avant de débuter sa prestation. Un autre critère est susceptible de vous aider à sélectionner tel ou tel professionnel, celui des considérations environnementales. Certains plombiers essaient de réduire leur empreinte écologique en recyclant un maximum de matériaux, interrogez les à ce sujet !

Plombier: conseils pour installer un évier


L’évier ou le lavabo est un équipement domestique primordial dans nos habitations. Vous pouvez être amené à en installer à l’occasion d’un déménagement ou à en remplacer un dans le cadre de travaux d’aménagement. Voici nos conseils pour installer un évier !

L’évier à encastrer

Avant toute chose, assurez vous d’avoir le matériel nécessaire pour concrétiser cette installation sans aucun problème. Vous devez être entouré de l’évier, du plan de travail et du mastic silicone. Les autres éléments en votre possession lors de la pose sont les suivants : une scie sauteuse, une clé à molette, une perceuse avec des forêts bois/céramique, du scotch, une règle, un marteau et un crayon. La première étape consiste à préparer l’environnement. Les conduits d’alimentation doivent être facilement accessibles pour concrétiser le raccordement à l’issue de la pose. Assurez vous également que l’installation de la robinetterie ne soit pas entravée durant les travaux. Le découpage constitue la seconde étape. Tracez les contours de la coupe à réaliser, après avoir mis l’évier à l’envers sur le plan de travail. Tenez compte de l’épaulement quand vous prenez les mesures. Procédez au perçage à chaque angle du tracé, cela vous aidera à introduire la lame de la scie sauteuse. Découpez le plan de travail en vous aidant du tracé. Le perçage représente la troisième étape de l’installation de votre évier. Une perceuse munie d’une scie à cloche fait parfaitement l’affaire pour un modèle en inox ou en résine. Pour un évier, vous devez au préalable localiser la pastille prédécoupée et marquer son centre. Vous faites ensuite une série de trous en forme de cercle à l’aide d’un petit forêt en carbure de tungstène. Perçez à nouveau avec un forêt de 8 ou 10 millimètres. Pour retirer la pastille, frappez sèchement avec un marteau sur la surface. Avant de raccorder l’évier à l’évacuation, étalez du mastic (ou le joint fourni avec l’évier) le long de la cavité. Saisissez l’évier et descendez le dans la cavité, il doit être bien parallèle au mur. Appliquez du mastic silicone autour de la vasque. Raccordez les flexibles de la robinetterie aux arrivées d’eau, et raccordez le siphon comme le tuyau d’évacuation.

L’évier à poser

Il n’est nécessaire d’avoir un savoir faire prononcé en bricolage pour raccorder un évier à poser. Dans un premier temps, inspectez attentivement le meuble sous évier qui va accueillir la vasque. Il doit être parfaitement horizontal, n’hésitez pas à vous servir d’un niveau à bulle pour en avoir la confirmation. Vous avez bien identifié à quels endroits sont les conduits d’alimentation ? Vous semblez prêt à rentrer dans le vif du sujet ! Pour un évier conçu en inox, mettez à profit un emporte pièce pour percer le trou destiné au mélangeur ou au mitigeur. Une vasque en grès est plus solide, vous pouvez alors percer précautionneusement par petits trous, jusqu’à ce qu’il soit possible de faire passer la robinetterie. Assurez l’étanchéité de l’équipement en collant du mastic ou le joint fourni avec l’évier. Posez ce dernier avec les cavaliers de fixation et raccordez le robinet aux canalisations, ainsi que le tuyau d’évacuation au siphon.

Les modèles d’évier

Comment choisir son prochain évier ? Vous devez déterminer vos usages et la place dont vous disposez dans votre cuisine ou votre salle d’eau. L’évier peut être constitué d’une seule cuve ou de plusieurs cuves avec égouttoir. Prêtez une attention toute particulière à l’emplacement de l’égouttoir, en effet les vasques ne sont pas systématiquement réversibles. Le matériau est prépondérant, il conditionne la qualité de l’équipement tout autant que son apparence. Vous pouvez vous laisser tenter par un modèle en inox pour des considérations esthétiques si votre appartement se distingue par une décoration contemporaine. Un équipement en résine ou en grès correspond davantage à un intérieur au style plus classique et authentique.

Demandez des conseils à votre plombier

Plombier Montréal: tout sur l’entretien régulier

Plombier Montréal

Plombier Montréal

Un entretien régulier visant à conserver vos installations en bon état

Quelques pratiques peuvent vous aider à pérenniser vos installations de plomberie. Pas besoin d’être un as du bricolage ni d’avoir des connaissances pointues dans ce domaine, il vous suffit de réaliser des gestes très simples pour garder vos installations en bon état. Et sans doute éviter d’appeler en urgence un professionnel pour un problème majeur qui aurait pu être prévenu ! Voici nos conseils pour l’entretien régulier de sa plomberie.

Le pouvoir du marc de café

Les produits que nous utilisons quotidiennement pour assurer notre hygiène (gel douche, shampooing) ne sont paradoxalement pas très sains pour les canalisations. Ils sont en effet susceptibles de salir les parois. Dans ce cas là, il n’est pas nécessaire de décrocher votre téléphone pour joindre un plombier. Nous vous invitons à déposer 1 cuillère à soupe de marc de café dans l’évier et de laisser couler l’eau chaude pendant 2 minutes. Le résidu de votre dernière infusion va se répandre le long de vos canalisations et faire office de très bon nettoyant naturel. Cette opération peut être répétée plusieurs fois par semaine. Vous limiterez le risque de formation d’un bouchon et n’utiliserez pas de produit chimique.

La vulnérabilité des installations

Il n’y a pas que les restes de nourriture et les produits qui ont la faculté de nuire aux installations. Des eaux dures sont particulièrement néfastes pour les canalisations puisqu’elles solubilisent plus de métaux lourds. Leur présence favorise en outre la formation de tartre qui détériore les appareils ménagers et peut limiter l’efficacité des systèmes de production d’eau chaude. Une eau très dure est parfois  responsable d’une dépense d’énergie accrue à votre domicile ! Pour limiter la formation de calcaire, il y le traditionnel anti calcaire qui est notamment distribué dans les enseignes de bricolage et le vinaigre blanc. Par ailleurs, vous devez favoriser la circulation de l’eau dans un seul sens avec l’installation d’un disconnecteur ou d’un clapet anti-retour. Profitez de votre temps libre à la maison pour inspecter l’état des siphons, évaluer l’humidité des tuyaux et nettoyez les aérateurs des robinets de cuisine.

Des appareils contre la dureté de l’eau

Des équipements existent pour filtrer l’eau ou lutter contre sa dureté. Ce sont par exemple les appareils qui génèrent un champ électromagnétique modifiant la cristallisation du tartre, l’empêchant de s’agglomérer dans les canalisations. L’adoucisseur d’eau représente une bonne alternative tout comme le système de filtre à osmose inverse.

Une petite réparation préventive est préférable à des travaux plus conséquents

Vous avez repéré une fuite ou une portion d’un tuyau très abîmée, sur le point de rompre ? Vous avez dans ce cas tout intérêt à faire appel à un professionnel qualifié, qui vous présentera un devis correspondant aux réparations nécessaires. Son intervention vous coûtera un peu d’argent mais sera sans aucun doute salvatrice pour maximiser la durée de vie de vos installations.

Les problèmes de plomberie les plus fréquents

Il peut survenir différents problèmes sur vos installations, même si vous adoptez toutes les bonnes pratiques que nous avons citées. Vous constatez une pression d’eau insuffisante ? Une rupture sur une canalisation principale est peut être responsable temporairement de ce changement qui vous empêche de faire la vaisselle ou de prendre la douche dans de bonnes conditions ! Votre chauffe eau ne produit plus d’eau chaude ? L’accumulation de calcaire dans l’appareil est une potentielle cause de ce type de désagrément. Bien souvent, la seule solution demeure le remplacement de l’équipement et l’installation d’un adoucisseur pour éviter que le problème ne se répète. Une fuite du robinet général d’arrivée d’eau s’avère encore plus problématique. L’intervention d’un plombier vous sera plus que judicieuse si vous rencontrez ce problème.

Plombier Montréal

 

Les techniques de cintrage des tuyaux de cuivre en plomberie

La tâche la plus délicate concernant le cintrage consiste à cintrer au bon endroit.

  • Dessinez un croquis de la canalisation,
  • Calculez le nombre de sections nécessaires,
  • Déterminez l’emplacement et le nombre de raccords pour assembler les sections.

Précautions à prendre

1. Évitez d’effectuer trop de courbes sur le même tuyau.

2. Marquez la position d’une seule courbe à la fois

3. Si vous employez un tuyau de cuivre flexible, évitez de trop le courber car il risque de se fissurer.

4. Pour éviter de briser le tube, un rayon de cintrage minimal est recommandé en fonction du diamètre du tube.

Outils nécessaires

1. Un ressort à cintrer au calibre du tuyau employé (serpentin flexible d’acier dur de 2 pieds environ).

2. Louez une machine à cintrer pour des tuyaux plus gros, il y a différentes grosseurs de machine à cintrer.

3. Un cintre métallique dont le bout est en forme de crochet pour dégager le ressort ou se servir d’un tournevis pour enlever le ressort.

Procédé

  • Graissez le ressort avec de la vaseline
  • Cintrez le tuyau avec le genou, en exagérant un peu sa courbe et la corrigez par la suite pour obtenir l’angle demandé.
  • Enlevez le ressort, soit avec un tournevis ou un cintre métallique.
  • Si vous utilisez une machine à cintrer, faire coïncider la marque de départ avec le trait repère 0 montré sur le cadran gradué de l’outil.
  • Bien mobiliser le tube et fermer le verrou de blocage.
  • Suivre les graduations angulaires qui figurent sur le cadran de la cintreuse selon les besoins de la canalisation.

À visualiser pour mieux comprendre la technique de cintrage avec des petits ou des gros tubes d’acier ou de cuivre.

Pour trouver un plombier à Laval.