Cigarettes électroniques et questions de santé

Les cigarettes électroniques sont considérées comme des alternatives pouvant réduire les effets néfastes du tabac classique. Si beaucoup d’experts recommandent désormais l’utilisation de ce produit, les avis restent encore partagés sur les éventuels risques sanitaires reliés au fait de vapoter.

L’e-cigarette, pour réduire les maladies liées au tabagisme ?

D’une manière générale, les cigarettes électroniques ont été conçues pour permettre aux fumeurs invétérés de continuer à fumer tout en réduisant le risque de contracter une maladie liée au tabagisme. En effet, les e cigarettes leur permettent d’inhaler de la nicotine en vapeur ou des produits qui n’en contiennent pas du tout pour les aider à décrocher petit à petit de leur dépendance. Certaines études de spécialistes ont montré que ce produit avait une plus grande efficacité que certains dispositifs connus comme les patchs à la nicotine ou encore les gommes à mâcher, pourtant, tous deux prescrits par les médecins. Les spécialistes sont d’accord sur le fait que la cigarette électronique n’aide pas forcément une personne à arrêter de fumer, puisque le fait de vapoter entretient l’habitude de fumer. Par contre, compte tenu de la substance inhalée, les effets néfastes courant dans le tabagisme ne concernent pas les vapoteurs.

L’e-cigarette est-elle nocive ?

Lors du congrès de l’European Respiratory Society à Munich, plusieurs spécialistes ont mis en évidence certains effets nocifs des cigarettes électroniques. Après une étude faite sur des cohortes de souris, il a été affirmé qu’utiliser une cigarette électronique peut entrainer l’apparition de l’asthme et de l’emphysème. Selon ces experts, les e-cigarettes n’exposent pas les particuliers aux particules et toxines émises généralement par les cigarettes standards, mais elles leur exposent toutefois à des composants dangereux. D’après eux, les personnes qui vapotent cinq jours par semaine, à raison d’une heure par jour, développeraient au bout de 4 mois les risques de voir développer de l’emphysème, une maladie des alvéoles pulmonaires, ou encore de l’asthme, si l’e-liquide utilisé contenait une proportion de nicotine qui varie entre 18 et 36mg/ml. Ces résultats sont pour l’instant à prendre de manière modérée, puisque la recherche n’a été effectuée que sur une petite population de souris (huit par groupe). Cette nouvelle étude pourra corroborer les recommandations de l’OMS sur l’interdiction de vapoter en public en raison des risques passifs encore méconnus de ce produit sur les fœtus.

La cigarette électronique, cancérigène ?

Théoriquement, la cigarette électronique est un substitut inoffensif à la cigarette habituelle. Cependant, une étude réalisée sur près de 60 millions de consommateurs a révélé une potentielle dangerosité. En chauffant, le liquide utilisé pour faire fonctionner la cigarette électronique produit une fumée artificielle qui se présente sous forme de vapeur. C’est cette fumée qui est, selon certains experts, toxique, puisque qu’elle contient divers produits chimique dont notamment le formaldéhyde, communément connu sous le nom de formol. Cette substance peut provoquer des cancers des fosses nasales. Les résultats de cette étude ont également démontré qu’une cigarette électronique pouvait contenir une autre molécule hautement plus toxique que le formaldéhyde. Il s’agit de l’acroléine. Une substance qui a été utilisée durant la première guerre mondiale comme gaz de combat. Une expertise de certaines cigarettes électroniques montrait également la présence de métaux toxiques comme le nickel ou le chrome. C’est ainsi que certains spécialistes tentent d’alerter le consommateur en parlant de tabagisme électronique passif. En parallèle avec ces résultats alarmants, d’autres études ont démontré les bienfaits de la cigarette électronique, semant le doute dans la tête de l’utilisateur. Le marché regorge de nombreux types de cigarettes électroniques, la dangerosité de certaines a déjà été démontrée. Aussi, pour éviter les risques, il faut mieux opter pour un produit fiable, dont la non-toxicité a déjà été prouvée.

Pour une boutique de cigarettes électroniques fiables: http://www.boutique-cigarettes-electroniques.com/fr

L’e-cigarette : moyen efficace pour arrêter de fumer

Vous fumez depuis un certain temps et l’envie de vous débarrasser de cette habitude vous turlupine ? Vous trouverez la solution à ce dilemme en devenant un utilisateur de la cigarette électronique. Il s’agit bien plus qu’un assemblage de filtres, de papier et de nicotine. Vous fumez avec la cigarette classique, mais avec l’e-cigarette, vous vapotez. Cette dernière possède de multiples avantages d’un point de vue pratique et d’un point de vue médical. Il existe divers moyens pour stopper le tabac ceci dit, la cigarette électronique commence à se répandre à travers le monde et faire de l’ombre au tabagisme traditionnel.

Cigarette électronique comme cigarette ?

Fabriquée pour la première fois en Chine en 2009, on retrouve cette fameuse tige électronique dans beaucoup d’établissements commerciaux comme en France, au Canada  et en Amérique. L’e-cigarette est un dispositif composé de quatre éléments essentiels : le réservoir, l’e-liquide (e-lique), l’atomiseur et une batterie. L’e-lique, stockée dans le réservoir est un mélange de propylène glycol, de glycérine végétale et accessoirement d’alcool, d’arômes, d’eau et/ou de nicotine à taux variable de 0 à 3,6 %. Ce mélange est destiné à chauffer à 50 °C par l’intermédiaire d’une résistance chauffante : l’atomiseur. L’e-lique se transforme en une vapeur. Elle est presque inodore.  Cette fumée artificielle se définit par une forme d’aérosol : un brouillard de micro-gouttelettes.

Son activation se fait manuellement ou automatiquement. Il existe plusieurs marques comme le pack EGO-T, l’IGO 4, le CLEAROMIZER T3S KANGER et bien d’autres encore. Elles peuvent substituer à votre cigarette et vous permettent de stopper le tabac.

La cigarette électronique d’un point de vue médical

Plutôt que la gomme et le patch, il est mieux d’opter pour l’e-cigarette. Vapoter présente plusieurs avantages pour l’utilisateur ou pour son entourage. L’e-lique ne contient aucune des 4000 substances toxiques, dont 50, cancérigènes de la cigarette normale. Elle ne renferme pas de goudron. De plus, le tabagisme passif n’a pas lieu d’être puisque l’utilisateur ne produit pas de fumées ou d’odeurs désagréables. La cigarette électronique est moins chère que la cigarette classique. Elle contribue aussi au sevrage du tabagisme puisqu’elle présente moins de risques pour le corps humain.

Quelles lois s’appliquent sur les cigarettes électroniques ?

Beaucoup de projets de loi en cours essaient d’évincer l’e-cig des lieux publics. En France, depuis mai 2014, le ministre de la Santé, Marisol Touraine en a proposé un. La Food and Drug Administration s’efforce de démontrer de faire pareil. Ils s’attendent à une modification du code de Santé publique.

Pourtant, les arguments avancés manquent de pertinence et d’éléments concrets. La vapeur libérée par l’e-cigarette ne présente incontestablement aucun danger. Le seul hic ou plutôt un autre avantage est que les personnes de moins de 18 ans n’ont ni le droit de fumer ni le droit de vapoter.

De plus, la loi Evin s’applique sur le fait de fumer en public et sur le tabac ; le fait de vapoter n’est en rien concerné. Les propagandes et les publicités pour l’utilisation et l’achat de l’e-cig ne peuvent être interdites par la loi. La cigarette électronique est un produit n’ayant aucun rapport avec le tabac.

De plus, les fabricants sont soumis à une taxe et sont régis par la loi. Leur activité demeure légale et bénéfique pour tous.

L’e-cigarette constitue une porte de sortie pour les fumeurs. Au Royaume-Uni, 9 % des fumeurs affirment l’avoir déjà essayée. Le nombre d’utilisateurs est en constante croissance. Elle peut être ainsi considérée comme une révolution en santé publique. La cigarette électronique peut même être vue comme un médicament. Le but principal de sa fabrication étant de détrôner la cigarette naturelle, elle constitue le moyen idéal de sevrage au tabagisme.

Pour une boutique et de l’information sur l’e-cigarette: http://www.boutique-cigarettes-electroniques.com/